Agence de tourisme locale francophone pour un voyage au Chili
Appel au Chili tarif local France 09.70.46.50.00
Info Coronavirus COVID19 - Conditions pour voyager au Chili

SANTIAGO



Capitale culturelle et politique du Chili, Santiago est une ville encastrée entre la Cordillère des Andes et la Côte Pacifique.

Elle fut fondée le 12 février 1541 par le Gouverneur espagnol Pedro de Valdivia, qui a une statue à son effigie sur la place des Armes, lieu emblématique de la capitale.

Place de Armes de Santiago Pendant l’époque coloniale, ce n’était qu’une petite ville dans un endroit perdu du continent, d’environ 300.000 habitants. Elle a depuis connu une croissance importante, pour devenir l’un des centres financiers les plus importants d’Amérique latine et a atteint environ 7 millions d’habitants, soit un tiers de la population totale du Chili.

Une grande partie de l’héritage architectural de l’époque espagnole a disparu sous l’effet des divers tremblements de terre, incendies, mais aussi suite à la réussite économique du pays ! La ville offre maintenant un mélange d’ancien et de moderne, ce qui est plutôt unique en Amérique du Sud.

Santiago est la porte d’entrée du Chili et est considérée comme le point de chute entre les différentes destinations du pays. Mais elle offre aux voyageurs plusieurs attraits touristiques qui valent la peine de s’y intéresser.

Que voir et que faire à Santiago du Chili



Les incontournables



La colline Cerro San Cristobal, située au cœur du quartier Bellavista, fut nommée par Pedro de Valdivia en l’honneur de San Cristobal de Lucía, le patron des voyageurs. Le Cerro est considéré comme « le poumon de Santiago » avec ses 722 hectares de parc. Il offre une vue panoramique imprenable sur la ville de Santiago. On y trouve également la statue de la Vierge Marie qui domine la ville.
Il est possible d’y accéder en voiture, en funiculaire, en téléphérique ou pour les plus courageux, à pied ou à vélo !

La Place des Armes « Plaza de Armas » est le cœur du centre historique. C’est à cet endroit que la construction de la ville a commencé. Aujourd’hui, on peut voir autour de cette place des bâtiments tels que la Municipalité de Santiago, la Cathédrale, le Musée d’Histoire Nationale et le Palais de Justice.

En plus de connaître tous ces points d'intérêt, la meilleure chose à faire sur la place est de profiter de l'ambiance qui s'en dégage la majeure partie de la journée grâce aux artistes et musiciens de rue, aux locaux jouant aux échecs ou simplement bavardant sur l'un de ses bancs.

A quelques mètres de la place, vous pourrez également voir la Casa Colorada, l'une des rares maisons coloniales encore debout et dont la façade est encore préservée.

L’une des rues piétonnes traversant la place mène directement au Palacio de la Moneda, siège de la présidence du Chili. C’est un bâtiment remarquable, chargé en histoire.

Dans le Palacio de la Moneda, siège du président de la République et l'un des lieux les plus importants à visiter à Santiago du Chili , c'est le lieu où s'est produit un événement tragique qui a changé l'histoire du Chili.

C'est le 11 septembre 1973 que le président Salvador Allende se barricade dans ce palais avec ses partisans pour affronter le coup d'État militaire perpétré par Pinochet.

Le marché Central, le plus célèbre de la ville, propose des délicieux poissons et fruits de mer frais.
En plus d'abiter des stands de vendeurs, on y trouve plusieurs restaurants avec des plats chiliens traditionnels tels que la paila marina, le congre frit, le gâteau au crabe, le crabe et les empanadas de l'Emporio Zunino.


Si vous avez plus de temps



Le musée d’art précolombien est l’un des plus beaux et des plus complets de Santiago. Il permet de s’immerger dans les cultures des peuples du Chili, avant l’arrivée des Espagnols.

L’une des trois Maisons de Pablo Neruda, la Chascona située dans le quartier de Bellavista. Chascona signifierait « ébouriffée » et ferait référence à la chevelure de sa belle Mathilde. La maison et son architecture seraient donc considérées comme un hymne à l’amour de Mathilde, et rappelleraient l’Île de Capri, où ils vécurent heureux en exil.

La Colline Santa Lucia, située dans le centre de Santiago, fut également nommée par Pedro de Valdivia lorsqu’il arriva et prit la colline le jour de la sainte Lucie. La colline fait maintenant partie des parcs publics les plus visités de la ville, grâce aux aménagements qui ont été faits avec la création de chemins, places et fontaines.

Barrio Lastarria, situé près du Cerro de Santa Lucía, est un des quartiers les plus pittoresques et charmants à visiter à Santiago.
Dans cet ancien quartier d'intellectuels et d'artistes, une grande partie de l'offre culturelle et de loisirs de la ville est concentrée grâce à ses nombreux centres culturels, musées, cafés, boutiques originales, restaurants de qualité et lieux pour boire un verre.

Le cimetière général de 86 hectares, peut donner l’impression de se balader comme dans un parc. Il est très vert et fleuri et on peut y voir différentes formes de tombes, caveaux ou mausolées.

Un autre des marchés à visiter à Santiago du Chili, c'est le Mercado de la Vega, moins touristique et plus authentique que le Marché Central, qui se spécialise dans les produits locaux comme les fruits, la viande, les légumes et les épices, et les produits internationaux de ses pays voisins d'Amérique latine et d'Asie.

Le Pueblo de los Dominicos, est comme un petit village situé dans la commune de Las Condes avec plusieurs boutiques proposant divers souvenirs et produits artisanaux.

Pour terminer la liste des lieux à visiter à Santiago du Chili, nous vous proposons d'entrer dans le Musée de la Mémoire et des Droits de l'Homme pour découvrir ce que signifiait réellement le gouvernement militaire.
Dans ce lieu, qui a pour vocation de se souvenir du passé afin qu'il ne se reproduise plus dans le futur, l'histoire tragique des victimes de la dictature est montrée à travers des photographies, des vidéos, des objets et des témoignages de rescapés de la torture.
Après la visite, vous pourrez vous rendre sur la Plaza de la Memoria, où se tiennent des expositions temporaires et où les articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme sont inscrits sur l'un des murs.